L'immobilier, toujours un pilier de Texaf

06/10/17 à 15:15 - Mise à jour à 15:56

Le holding Texaf, principalement actif en RDC, tire bien son épingle du jeu au terme du premier semestre 2017. Si sa carrière Carrigrès, à Kinshasa, souffre directement de l'absence d'investissements de l'État congolais dans les travaux publics, l'activité immobilière du groupe belge se porte très bien.

La situation économique de la République démocratique du Congo (RDC) ne s'est pas améliorée au cours des six premiers mois de l'année 2017. Sur le plan politique, la situation est très tendue car le président Kabila ne semble pas vouloir faire un pas de côté, alors que son deuxième mandat, légalement le dernier, devait prendre fin en décembre de l'an dernier. Aucune élection n'est prévue dans l'immédiat, et l'insécurité gagne du terrain. Les caisses de l'État sont vides et le déficit de devises est profond. Ce qui explique le rapport semestriel très mitigé du holding Texaf.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Épargne

Plus de Épargne »

Investir

Plus d' investir »