Kinross investit dans l'extension de Tasiast

29/03/17 à 12:51 - Mise à jour à 16:13

Kinross s'échange moyennant une décote par rapport à ses concurrents. La structure de coûts du producteur d'or et ses risques opérationnels plus élevés qu'ailleurs peuvent l'expliquer. Mais son taux d'endettement est nettement réduit. Le potentiel haussier du titre est significatif.

Le groupe canadien Kinross Gold est le cinquième producteur d'or au monde s'agissant du volume de production. Il compte neuf mines opérationnelles, réparties entre les États-Unis, le Brésil, le Ghana, la Mauritanie et la Russie. Ces actifs ont produit un total de 2,75 millions d'onces Troy d'or en 2016, en hausse de près de 8% par rapport à l'année précédente et un nouveau record pour le groupe. Sous l'effet de la hausse de la production et de celle du cours de l'or, le chiffre d'affaires a progressé de 14% sur une base annuelle, à 3,47 milliards de dollars. Le coût de production total moyen s'établissait à 984 dollars en 2016, en légère progression par rapport à l'année précédente (975 dollars).
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil