K+S: des perspectives encourageantes

29/03/18 à 13:06 - Mise à jour à 16:06

Pour cet exercice, le groupe prévoit une hausse de ses volumes de potasse et de sel, ainsi qu'une amélioration de ses marges. Il entend en outre poursuivre son expansion géographique, se concentrer surtout sur quelques segments de marché et cibler plus efficacement ses clients en vue d'atteindre un Ebitda de trois milliards d'euros d'ici 2030.

Le producteur allemand de fertilisants K+S (K pour "Kali", potassium, et S pour "Salz", sel) signe une année 2017 historique. Depuis l'an dernier, il gère une mine en dehors de son marché domestique qu'est l'Allemagne. Le 12 juin, il a en effet mis en production la mine de potasse Bethune, située en province canadienne de Saskatchewan, après l'avoir remise à neuf durant quelques années (projet Legacy). De fait, jusqu'à fin décembre, Bethune n'a produit que 500.000 tonnes, mais elle devrait livrer 1,7 à 1,8 million de tonnes au cours de l'exercice courant et environ 2,8 millions de tonnes en 2023. Au total, K+S a vendu 6,7 millions de tonnes de potasse en 2017. A terme, le coût de production moyen du groupe diminuera grâce à Bethune. Le groupe pourra exploiter pleinement sa ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil