Gold Fields a amorcé un mouvement de rattrapage

17/07/17 à 10:04 - Mise à jour à 14:38

Malgré une production en recul au premier trimestre, le groupe aurifère a maintenu ses prévisions annuelles. La direction prévoit même le versement d'un dividende. Une action encore bon marché dans le secteur !

Malgré ses racines sud-africaines, Gold Fields est devenu un groupe aurifère international. Les mines situées en dehors de son pays d'origine représentent 87% de la production du groupe. Les quatre mines australiennes s'adjugent 43% de la production et près de la moitié du cash-flow opérationnel (EBITDA). Tarkwa et Damang, au Ghana, représentent 32% du chiffre d'affaires (CA) et de l'EBITDA. Cerro Corona, au Pérou, produit 12% du CA et 13% de l'EBITDA. South Deep est la seule mine sud-africaine restante. Avec 34,1 millions d'onces troy de réserves, elle prend à son compte 70% des réserves prouvées du groupe.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Investir

Plus d' investir »