Fugro en quête de plancher

01/03/17 à 16:08 - Mise à jour à 16:19

Analystes et investisseurs finissent par se convaincre que le pire est révolu pour Fugro, mais n'entrevoient pas tous de la même façon son potentiel de redressement. Nous pensons pour notre part que les investissements des majors pétrolières repartiront bientôt à la hausse. Et que Fugro renouera avec les bénéfices au plus tard en 2018.

L'entreprise néerlandaise réalise 74% de ses revenus sur le marché du pétrole et du gaz. La construction et l'infrastructure représentent 16%, l'énergie 6% et les mines 2%. Fugro est spécialisée dans l'exploration de la surface de la terre et des sous-couches du sol et des roches. Dans l'étude géotechnique des eaux profondes, elle est le leader de marché absolu. Fin septembre 2012, la société contentait les marchés en vendant une part importante de sa division sismique (Geoscience) à la société cotée à Paris CGG, empochant 1,2 milliard d'euros en liquide. Heureusement ! Alors que CGG bataille pour sa survie, Fugro a une trésorerie confortable, et une dette nette f...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil