Freeport-McMoRan

04/02/16 à 18:14 - Mise à jour à 18:14

Réservée aux investisseurs conscients du risque élevé

Ce spécialiste américain des matières premières a été plus sévèrement sanctionné encore que ses pairs du secteur. D'une capitalisation boursière de 55 milliards USD en 2010, il ne reste plus que 5 milliards USD à peine, alors que sa position d'endettement s'est alourdie de 5 à 20,4 milliards USD fin 2015. Les problèmes ont commencé en 2013, année marquée par l'acquisition controversée de Plains Explorations pour 9 milliards USD. Le groupe étendait ainsi (à nouveau) son champ d'activités au secteur américain du pétrole et du gaz. Le groupe envisage la scission de sa division Pétrole & Gaz. Mais lors de la publication des résultats annuels, le CEO Richard Atkerson a fait marche arrière en indiquant que d'autres...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Investir

Plus d' investir »