Exmar sous pression

24/01/17 à 16:21 - Mise à jour à 16:20

La rentabilité des activités principales d'Exmar est sous pression. Sa valeur d'entreprise n'est pas bon marché. Le Caribbean FLNG, une véritable usine flottante qui peut liquéfier du gaz en mer, est son joker.

Le spécialiste du transport de gaz liquéfiés crée ces derniers temps plus de valeur par la vente que par la création d'activités. Son directeur Nicolas Saverys a longtemps pu soutenir le cours de Bourse en promettant qu'un bénéfice supplémentaire proviendrait de nouveaux projets, mais la non-réalisation de cash-flows frais a finalement amputé le cours ces deux dernières années. Le climat d'investissement difficile sur le marché pétrolier et gazier est une circonstance atténuante, mais la peau de l'ours a été vendue plusieurs fois avant de l'avoir tué. Par ailleurs, l'activité clé (le transport de GNL et GPL) a également souffert, en raison de la baisse des tarifs consécutive à une surcapacité accrue. Si au premier semest...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil