Euronav prêt à frapper

13/10/17 à 09:42 - Mise à jour à 15:29

La direction d'Euronav a toujours su exploiter les crises pour renforcer sa position de marché. Nous sommes convaincus que, cette fois encore, elle est prête à frapper. Dans le secteur, Euronav présente le bilan le plus solide. Le groupe dispose en outre de liquidités confortables.

Nous vous annoncions il y a deux semaines que nous envisagions d'ajouter une ligne au thème énergie de notre portefeuille modèle. Notre choix s'est porté sur l'armateur anversois Euronav. Ces dernières années, la société est devenue le plus grand armateur pétrolier coté, avec une flotte de 56 navires, que 20 navires ont intégrée depuis fin 2013. Ce marché traverse une période difficile depuis le second semestre 2016 du fait de la surcapacité des VLCC (Very Large Crude Carriers ; navires d'une capacité maximale de 330.000 tonnes) et des Suezmax (de capacité moindre, comprise entre 150.000 et 165.000 tonnes). Les tarifs ont en conséquence baissé, à leur plus-bas (déficitaire) en 4 ans. Mais il y a de la lumière au bout du tunnel : sur la base du carnet de comman...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Investir

Plus d' investir »




Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos