Cameco s'en sort grâce aux contrats à long terme

12/05/17 à 11:35 - Mise à jour à 14:01

Au premier trimestre, le volume de ventes du producteur d'uranium est souvent le moins élevé de l'année. Ce fut à nouveau le cas, avec un volume même moindre qu'il y a un an. Heureusement, le prix de vente moyen dépassait de 45% le prix spot moyen pour le premier trimestre. Au travers de Cameco, vous miserez sur un redressement du prix de l'uranium - que le groupe attend à la fin de cette année.

Le groupe canadien Cameco est le plus grand producteur d'uranium coté en Bourse au monde. L'entreprise opère depuis plusieurs années dans des conditions de marché particulièrement difficiles. Le cours de l'uranium (carburant nucléaire) s'est effondré depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima. Accusant une chute de 40%, l'uranium fut de loin la matière première la moins performante l'an dernier. L'automne dernier, le prix "spot" (contrat à terme pour livraison à brève échéance) de l'uranium est retombé à 18 dollars la livre, son plus bas niveau depuis 2004. Une légère amélioration se dessine depuis. Début mai, la livre d'uranium se négociait autour de 22 dollars. Dans le secteur, on travaille essentiellement avec des contrats à long terme parce que l...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Investir

Plus d' investir »



Pensions

Plus de pensions »