BP

30/05/16 à 16:41 - Mise à jour à 16:55

Avec une hausse d'à peine 3%, l'action n'a pas suivi l'évolution du cours du pétrole. La valorisation faible et le rendement élevé compensent le risque supérieur à la moyenne.

La catastrophe pétrolière dans le golfe du Mexique en 2010 a contraint BP à vendre plusieurs actifs. La production en a pâti, même si, pétrole et gaz combinés, elle a quand même progressé d'un peu plus de 5% en un an, à 2,42millions de barils de pétrole brut par jour au premier trimestre de 2016. BP dispose d'une division Upstream (exploration et production) et d'une division Downstream (raffinage et commercialisation), et détient en outre une participation de 19,6% dans le groupe russe Rosneft. BP avait essuyé une perte nette de 900millions USD au cours de l'exercice 2015. Au premier trimestre de cette année, il a enregistré un bénéfice net sous-jacent de 530mil...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil