BP, une action injustement délaissée

25/01/18 à 00:00 - Mise à jour à 24/01/18 à 14:09

Le bénéfice et les cash-flows du groupe augmentent à nouveau. Grâce à un abaissement des coûts de l'ordre de 30% depuis 2013, BP atteint désormais le seuil de rentabilité lorsque le baril de brut coûte 49 dollars ; si son prix remonte à plus de 60 dollars, les cash-flows du groupe croîtront de manière exponentielle.

Le groupe énergétique intégré sort d'une période difficile. BP continue de souffrir des conséquences de l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon survenue en 2010 dans le golfe du Mexique. Les Britanniques ont dû céder plus de 55 milliards de dollars d'actifs afin de payer les frais et portent aujourd'hui encore le fardeau de cette catastrophe. Cette année, BP mettra deux milliards de dollars de côté en vue de financer diverses réparations. A partir de l'an prochain, le groupe devrait y consacrer un montant moindre. BP a par ailleurs pâti de la dégringolade des prix pétroliers, de 100 dollars à moins de 30 dollars entre 2014 et 2016. Ceux-ci sont toutefois repartis à la hausse l'an dernier et se situent aujourd'hui à leur niveau le plus élevé depuis presque trois ans. BP s'en réjouit car une augmentation des prix pétroliers est pour le groupe synonyme d'un accroissement des cash-fl...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Épargne

Plus de Épargne »

Investir

Plus d' investir »