BP n'est plus le vilain petit canard

21/06/18 à 12:30 - Mise à jour à 16:24

Après impôts et charges financières, le bénéfice sous-jacent s'établit à 2,6 milliards de dollars (+71% en un an et +23% en glissement trimestriel). BP est donc plus rentable qu'en 2014, lorsque le baril de brut rapportait plus de 100 dollars.

BP n'est plus le vilain petit canard de son secteur. La catastrophe survenue il y a huit ans dans le golfe du Mexique s'efface peu à peu. Le groupe devra certes s'acquitter de 3 milliards de dollars de réparations encore cette année, dont 1,7 milliard ont été versés au 1er trimestre, mais il a d'ores et déjà accompli un sacré bout de chemin.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil