Boskalis n'est pas encore assez séduisante

10/01/18 à 14:40 - Mise à jour à 16:13

Malgré son statut de valeur très en retrait ces dernières années, l'action ne s'est pas redressée après l'actualisation publiée au sujet du troisième trimestre, laquelle fait état de conditions de marché toujours difficiles, caractérisées par une offre faible et donc une pression sur l'occupation et les marges du groupe.

Le premier groupe de dragage au monde a connu une décennie en or, et a été un grand favori en Bourse. Entre 2003 et 2013, le chiffre d'affaires (CA) a triplé, passant d'environ un milliard à 3,5 milliards d'euros, le cash-flow d'exploitation (Ebitda) a sextuplé, de 150 à 900 millions d'euros entre 2004 et 2014, et le cours de l'action a décuplé entre 2003 et le printemps 2015, de 5 à 50 euros. Mais ces dernières années, la situation a changé. En 2016, le CA a reculé à 2,6 milliards d'euros. Et depuis son repli de près de 7% (de 1,17 à 1,09 milliard d'euros) au cours du premier semestre de 2017, les analystes tablent en moyenne sur un CA annuel de 2,46 milliards d'euros. ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil