Bekaert

02/12/16 à 00:00 - Mise à jour à 01/12/16 à 18:12

Les perspectives troubles en Europe pèsent sur le cours du tréfileur courtraisien, mais la rentabilité est assurée grâce aux économies réalisées. Il faudra que le secteur automobile tienne le coup pour que 2017 soit un bon cru. En attendant, la valorisation est équitable.

Le 18 novembre, la lecture du rapport d'activité consacré au troisième trimestre a effrayé les investisseurs. En particulier, l'infléchissement modéré mais défavorable des ventes en Europe et les incertitudes qui entourent les perspectives pour 2017. L'action y a laissé 10%, pour cependant retrouver rapidement son niveau lorsque les investisseurs ont pris acte du redressement de la rentabilité. Bekaert, qui tablait sur une marge de 7 à 8% pour le bénéfice opérationnel récurrent de cette année, a relevé ses prévisions à 7,5% à 8%. Cette révision positive est surtout la conséquence de la mise en oeuvre des programmes d'économies.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil