Bekaert étranglé par son fil machine

03/08/18 à 11:36 - Mise à jour à 16:00

Des facteurs externes comme internes affectent toujours la rentabilité du tréfileur, qui a ajusté ses perspectives pour l'exercice 2018. La période la plus difficile semble passée, toutefois. Le titre est digne d'achat, mais son cours se redressera, selon nous, lentement. A mesure que le marché sera rassuré.

Les marges de Bekaert sont affectées davantage et plus durablement qu'attendu. Si bien que l'entreprise a, tardivement d'ailleurs, revu à la baisse son bénéfice prévisionnel pour le premier semestre. Le bénéfice d'exploitation sous-jacent a reculé de quelque 37% et la marge sous-jacente s'est contractée à 5,1%. Or à plus long terme, c'est une marge de 10% que Bekaert ambitionne d'atteindre. L'an dernier déjà, l'érosion de moitié de la marge avait fait chuter d'autant le cours de l'action. La direction de l'entreprise a annoncé que le bénéfice opérationnel serait meilleur au second semestre mais, sur l'ensemble de l'exercice, nettement moindre qu'en 2017. Elle entend tout mettre en oeuvre pour inverser la vapeur.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil