AB InBev a levé 46 milliards de dollars

18/01/16 à 18:08 - Mise à jour à 18:08

Le marché primaire a été surpris par la plus grande émission industrielle de son histoire, celle d'Anheuser-Busch InBev (A-).

Le monde financier n'aime pas voir la réalité en face. Quoi qu'il arrive, les opérateurs occidentaux cherchent toujours un bouc émissaire étranger. Ils refusent d'admettre leurs propres méfaits. Aujourd'hui, par exemple, tout est de la faute de la Chine. On lui reproche un gouvernement incompétent, agissant erronément et causant la panique. La baisse du prix du baril, par exemple, lui est imputée. Suite à un recul conjoncturel, la Chine importe moins de pétrole et occasionne ainsi la chute du prix du baril. Un raisonnement aussi court qu'idiot.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil