L'aveu de faiblesse de Telenet

Les actionnaires n'ont pour l'heure pas de dividende régulier, mais ils recevront un dividende brut exceptionnel de 5,2 euros ...

LVMH a (encore) battu le consensus

Nous serions tentés d'écrire que le géant français du luxe a publié des résultats à la hauteur de sa renommée: des résultats d'exception. ...

Un deuxième semestre crucial pour bpost

L'entreprise postale belge a plusieurs mois devant elle pour stabiliser le bénéfice et distribuer un dividende au moins égal à ...

Shell lance un programme de rachats d'actions

Après la récente envolée des cours des matières premières énergétiques, les investisseurs avaient placé la barre très haut pour ...

Les trois bandes marchent sur la virgule

Pour la énième fois, les résultats de l'équipementier sportif Adidas ont dépassé les attentes. Grâce à la stratégie éprouvée de ...

Portefeuille modèle (au 16/8/18)

Portefeuille modèle (au 16/8/18)

Rédaction Initié de la Bourse - Voici la ventilation du portefeuille type de l'Initié de la Bourse à ce jour.

Check-list Belgique (au 16/8/18)

Check-list Belgique (au 16/8/18)

Rédaction Initié de la Bourse - Dans cette liste, découvrez les 103 valeurs belges, cotées pour la plupart à Bruxelles, que les experts de l'Initié de la Bourse ...

Actions belgesTout sur Actions belges

Check-list Monde (au 16/8/18)

Check-list Monde (au 16/8/18)

Rédaction Initié de la Bourse - Cette liste comprend 87 actions internationales, principalement américaines, que les analystes de l'Initié de la Bourse suivent ...

Check-list Europe (au 16/8/18)

Check-list Europe (au 16/8/18)

Rédaction Initié de la Bourse - Les analystes de l'Initié de la Bourse suivent de près 110 valeurs européennes; ils ont choisi des actions d'entreprises de presque ...

Des options pour miser sur l'évolution de Facebook

Des options pour miser sur l'évolution de Facebook

Rédaction Initié de la Bourse - La valorisation de Facebook a repris le chemin de la hausse, après sa dégringolade, et il est fort à parier que son redressement ...

Céréales: des cours très volatils

Céréales: des cours très volatils

Rédaction Initié de la Bourse - Après plusieurs années de récoltes exceptionnelles, les réserves de céréales ont ...

Qui paie ses dettes...

Qui paie ses dettes...

Danny Reweghs - Il y a quelques mois à peine, le Fonds monétaire international (FMI) s'inquiétait ...

AirFrance-KLM susceptible de reprendre son envol

AirFrance-KLM susceptible de reprendre son envol

La rédaction de l'Initié répond à la question d'un abonné: "Je détiens des actions AirFrance-KLM depuis plusieurs années, mais ne suis pas convaincu. Malgré la grève, les résultats semestriels sont positifs. Faut-il y voir l'amorce d'un retournement de tendance?"

Kraft Heinz publie des résultats engageants

Kraft Heinz publie des résultats engageants

The Kraft Heinz Company présente une valorisation attrayante. La tendance de l'action est redevenue haussière depuis la publication des résultats du deuxième trimestre.

Cameco produit moins, plutôt qu'à perte

Cameco produit moins, plutôt qu'à perte

Le climat ne s'est guère amélioré, au premier semestre, sur le marché de l'uranium. Les entreprises du secteur continuent dès lors de réduire leur production, pour une période indéterminée. Le mieux armé, Cameco peut tenir encore un temps.

Proximus demeure une valeur de rendement

Proximus demeure une valeur de rendement

Le rendement élevé (7,1%) qu'offre Proximus et la valorisation actuelle relativement faible rendent à nos yeux l'action très attrayante.

Le carnet de commandes de TechnipFMC s'épaissit

Le carnet de commandes de TechnipFMC s'épaissit

C'est assurément encore une année de transition pour TechnipFMC, mais les signes d'amélioration sont notoires. L'action est pour l'heure l'une des plus intéressantes du secteur parapétrolier.

Coca-Cola: moins de sodas, plus de boissons saines

Coca-Cola: moins de sodas, plus de boissons saines

Le CEO, James Quincey, a amélioré la stratégie de son prédécesseur. Le portefeuille du groupe doit comprendre des boissons "saines", moins et non sucrées. L'homme est par ailleurs un excellent traqueur de coûts dispensables. Cette fois, il est permis d'espérer une croissance du bénéfice par action.

Facebook ou le mythe de la croissance infinie

Facebook ou le mythe de la croissance infinie

Pour le deuxième trimestre de 2018, Facebook a été trop optimiste concernant son chiffre d'affaires. Or les perspectives pour le second semestre sont décevantes, elles aussi. Le 27 juillet, la chute fut vertigineuse. Une correction à 119 milliards de dollars, en une séance, c'est une première.

Fresenius SE a satisfait les attentes

Fresenius SE a satisfait les attentes

Le groupe allemand a fait rapport d'un très bon deuxième trimestre. Par ailleurs, pronostiquant pour sa filiale Kabi un Ebit plus élevé qu'annoncé, Fresenius SE a confirmé ses ambitions annuelles.

Orange à son plus-bas sur les 4 dernières années

Orange à son plus-bas sur les 4 dernières années

L'action du "franc-tireur" belge compte aujourd'hui parmi les valeurs télécoms européennes les moins chères. Or l'avenir ne s'annonce pas sombre, pour Orange Belgium !

Parions qu'AB InBev va (à nouveau) s'apprécier

Cela fait plusieurs semaines que nous sommes positifs quant au brasseur. A l'aide d'options, nous avons déjà élaboré diverses stratégies pour miser sur une hausse du cours de son action. Elles ont toutes été couronnées de succès. Nous tentons à nouveau notre chance.

La place de Mumbai à la fête

La place de Mumbai à la fête

Danny Reweghs - La Bourse indienne a enregistré jusqu'au mercredi 1er août neuf séances record consécutives: l'indice Sensex s'est hissé au-delà des 37.500 points.

Zinc: un dévissage excessif

Zinc: un dévissage excessif

La récente correction du zinc était saine, mais une poursuite de la baisse n'aurait aucune justification fondamentale.

AB InBev est digne d'achat

AB InBev est digne d'achat

Une nouvelle fois, le rapport trimestriel d'AB InBev n'a pas été accueilli avec enthousiasme. L'action a dévissé. On ne peut pourtant pas dire que les résultats du plus grand brasseur au monde sont décevants.

Ageas est raisonnablement valorisé

Ageas est raisonnablement valorisé

La rédaction de l'Initié répond la question d'un abonné: "L'action Ageas n'a guère réagi à la décision de justice déclarant contraignante la transaction Fortis, mais a ensuite profité de rumeurs d'acquisition. Que pensez-vous de cette valeur aujourd'hui?"

Coup de mou chez General Electric

Coup de mou chez General Electric

General Electric compte parmi les plus grandes déceptions à Wall Street. D'ici quelques années, le conglomérat et ses actionnaires pourraient avoir oublié cet affront. Pour l'heure énormément sous-valorisé, le titre est digne d'achat.

Bekaert étranglé par son fil machine

Bekaert étranglé par son fil machine

Des facteurs externes comme internes affectent toujours la rentabilité du tréfileur, qui a ajusté ses perspectives pour l'exercice 2018. La période la plus difficile semble passée, toutefois. Le titre est digne d'achat, mais son cours se redressera, selon nous, lentement. A mesure que le marché sera rassuré.

UCB signe un excellent deuxième trimestre

UCB signe un excellent deuxième trimestre

Après un trimestre quelque peu décevant, le groupe biopharmaceutique belge s'est très bien repris au deuxième trimestre. UCB entend investir dans sa croissance externe ; il peut se le permettre, vu le faible niveau de son endettement au 30 juin.

Amélioration des résultats d'Ontex au Brésil

Amélioration des résultats d'Ontex au Brésil

Selon nous, il y a plus d'une chance sur deux pour qu'Ontex reçoive une offre formelle d'achat: les difficultés que l'entreprise rencontre ne sont que temporaires. Au Brésil, les résultats du deuxième trimestre sont encourageants.

Barco: impression mitigée au terme du premier semestre

Barco: impression mitigée au terme du premier semestre

Si la rentabilité progresse graduellement, le chiffre d'affaires, en revanche, a reculé. Or la direction de Barco a confirmé s'attendre à des ventes annuelles stables. La valorisation est trop tendue.

Le redressement des marges de Greenyard est compromis

Le redressement des marges de Greenyard est compromis

Nous nous devons de revenir sur le producteur de fruits et légumes frais et préparés. Au premier semestre, son action fut l'une des grandes déceptions de la Bourse belge mais, au vu de la valorisation attrayante et du potentiel de l'entreprise, nous l'estimions digne d'achat. Dans l'intervalle, cependant, son profil de risque est devenu supérieur à la moyenne.

Schlumberger poursuit (trop) lentement son redressement

Schlumberger poursuit (trop) lentement son redressement

Il est vrai, nous avions espéré que son cours remonterait plus franchement. Mais c'est dans une perspective de long terme que nous avions intégré l'action à notre portefeuille type. Schlumberger est loin d'être la seule entreprise à avoir peu profité de la remontée du prix de l'or noir.

IBM: croissance portée par des segments inattendus

IBM: croissance portée par des segments inattendus

Après 22 trimestres successifs de baisse, IBM a annoncé le troisième relèvement (certes, timide) trimestriel consécutif de son chiffre d'affaires en glissement annuel.

Le cuivre, techniquement survendu

A compter de 2020, le marché mondial du cuivre sera confronté à une pénurie. Les revenus des mines existantes reculent sous l'effet ...

Ne vendez pas ValOre Metals Corp.

Ne vendez pas ValOre Metals Corp.

La rédaction répond à la question d'un abonné: "Le marché digère mal le changement de nom de Kivalliq Energy. Conserver la position a-t-il du sens?"

Kraft Heinz: misons à la hausse

Kraft Heinz: misons à la hausse

Il est arrivé cette année à l'action d'afficher un niveau de 30% plus élevé que celui d'aujourd'hui. Le titre n'est actuellement pas cher et le dividende, très important pour les investisseurs américains, s'élève d'ores et déjà à 4,4% brut.

Net recul du bénéfice chez Südzucker

Net recul du bénéfice chez Südzucker

L'on sait naturellement que le cours du sucre connaît des hauts et des bas. En termes de chiffre d'affaires, la diversification de Südzucker est très avancée: au cours de l'exercice 2017-2018, la division Sucre n'a plus assuré que 43% du chiffre d'affaires du groupe et 31% de son bénéfice opérationnel.

Les derniers articles en un clin d'oeil